Extinction du Cricetus

Le cricetus, une espèce menacée

Suite au déclin des populations de Cricetus cricetus constaté dans différents pays de l’Union européenne, le Hamster d’Europe a fait l’objet d’une protection juridique. Ainsi, il est inscrit à l’Annexe II de la Convention de Berne en tant qu’espèce « strictement protégée ». De ce fait, il est interdit de porter atteinte de manière intentionnelle aux représentants de l’espèce ou à leur habitat.

En Europe

En Europe de l’Ouest, le Cricetus cricetus, ou hamster d’Europe, est menacé d’extinction. Encore très répandu dans les années 60, sa population n’a cessé de diminuer ces dernières décennies, principalement à cause du facteur humain : campagnes d’éradication, agriculture intensive, urbanisation du paysage, fragmentation de l’écosystème… Toujours bien présent en Europe de l’Est et en Russie, il a en revanche quasiment disparu de nos régions. On le trouve encore en Belgique et en Alsace, où les terriers se font de plus en plus rares.

En France

En France, la population ne cesse de décroître depuis les années 1970.

Aire de répartition du Grand Hamster d’Alsace, à partir des campagnes de recensement de l’ONCFS

Aire de répartition du Grand Hamster d’Alsace, à partir des campagnes de recensement de l’ONCFS. Source : www.lejournaldesanimaux.fr

Les raisons du déclin du Cricetus

Le déclin des populations du Cricetus est lié à de nombreux facteurs. La première cause est la diminution des champs cultivés de céréales à paille d’hiver et de luzerne, l’alimentation principale du Cricetus, au profit des champs de maïs. Puis vient la simplification des paysages agricoles, qui demande aux hamsters de se déplacer et de creuser de nouveaux terriers pour s’adapter et mieux se protéger face aux prédateurs. Ensuite, l’utilisation d’engrais et de pesticides entraîne, dans certains cas, une mortalité directe par intoxication, si ce n’est la disparition de certains invertébrés consommés par le Cricetus. Finalement, les labours profonds, ainsi que la fragmentation des habitats due aux infrastructures routières et à l’urbanisation, sont deux autres raisons du déclin du grand Hamster d’Alsace. Notons également que l’animal fit l’objet d’une traque sans merci par les agriculteurs dans le but d’être éradiqué.

Le maïs, cause indirecte de l'extinction du Cricetus

Le maïs, céréale killer ?

En quelques dizaines d’années, 80 % de la plaine d’Alsace a été transformée par la culture intensive du maïs, détruisant l’habitat du Cricetus et fragmentant ses populations. Les campagnes d’éradication de cet animal ont réduit de 90 % son aire de répartition au cours du siècle dernier. On ne le trouve plus que dans une vingtaine de communes alsaciennes, dont Obernai, Geispolsheim et Elsenheim qui abritent les deux tiers de la population totale de Cricetus en France.

Une espèce protégée

Le Cricetus est considéré comme « l’un des mammifères les plus menacés d’Europe », d’après la Commission européenne. Bien que protégé depuis 1993, le hamster d’Europe compte de moins en moins d’individus. Leur nombre est estimé à quelques centaines en Alsace, ce qui est encore loin des 1500 recommandés pour assurer la survie de l’espèce, menacée d’extinctionDes programmes de préservation et de reproduction sont en cours de travaux afin d’éviter une extinction de l’espèce en Alsace.