Hibernation du Cricetus cricetus

Quand le Grand Hamster d’Alsace s’endort pour passer l’hiver…

De septembre à avril, le cricetus cricetus hiberne dans un terrier : son état d’hypothermie régulée lui permet de passer l’hiver tout en conservant son énergie. Lors de son hibernation, le cricetus cricetus se réveille quelques fois pour se nourrir, piochant ainsi dans les impressionnantes réserves de nourriture qu’il a préparées en été.

Qu’est-ce que l’hibernation et en quoi est-elle nécessaire au cricetus cricetus ?

L’hibernation est une stratégie qui permet à certains animaux, comme le cricetus cricetus, de conserver leur énergie lors des mois les plus froids et durant lesquels la nourriture se fait rare.

Pour cela, le Grand Hamster d’Alsace entre dans un état d’hypothermie régulée, donc non dangereux pour sa santé, et passe la plupart de son temps à dormir.
Son métabolisme et la fréquence respiratoire sont extrêmement ralentis, et la température du corps est diminuée. Le flux sanguin et le taux d’hormones de croissance sont également diminués, ce qui permet au cricetus cricetus d’avoir à manger très peu pour rester en vie.
La température corporelle du Grand Hamster d’Alsace chute à 1°C environ. La thermorégulation n’est pas stoppée et la thermogenèse permet de rendre acceptable la température interne du corps du cricetus cricetus.

Cricetus qui dort

Cricetus qui dort

Durant l’hibernation, le Hamster d’Europe survit également en puisant dans ses propres réserves de graisse, constituées au printemps et en été. Le cricetus cricetus perd ainsi jusqu’à 30% de son poids.

Côté système nerveux, on peut dire que celui du cricetus cricetus est réactionnel lors de l’hibernation, bien que seules les aires cérébrales nécessaires aux fonctions végétatives autonomes restent vraiment actives. Ces aires permettent d’assurer la respiration du cricetus cricetus par exemple. On note aussi que le Hamster d’Europe ne reste pas insensible au toucher et aux bruits.

L’entrée en hibernation du cricetus cricetus

Dates d’hibernation du Grand Hamster d’Alsace

L’hibernation du cricetus cricetus débute fin septembre et s’achève début avril. Les femelles cricetus cricetus sont bien souvent les dernières à entrer en hibernation, succédant ainsi aux vieux mâles.

Nourriture

Le cricetus cricetus prépare son hibernation plusieurs mois à l’avance. Le Grand Hamster d’Alsace consomme des quantités élevées de nourriture, de manière à stocker des graisses dans son corps, développant ainsi sa masse corporelle.

Outre des réserves lipidiques sous la peau, le cricetus cricetus stocke de la nourriture dans son terrier, de manière à pouvoir la consommer rapidement et en petites quantités tout au long de son hibernation. Les réserves sont principalement constituées de légumineuses et de céréales. Pour effectuer cette tâche, le cricetus cricetus peut compter sur son énorme paire d’abajoues cutanées (elles arrivent jusqu’à mi-hauteur de la cage thoracique du Hamster d’Europe).

Nourriture du cricetus

Nourriture du cricetus

Terrier du cricetus cricetus

Le terrier doit protéger le cricetus cricetus des variations thermiques. Le Grand Hamster d’Alsace cherche donc un lieu qui puisse remplir cette fonction. « L’hibernaculum » est ensuite aménagé par le cricetus cricetus et la nourriture stockée dans un coin.

Position du cricetus cricetus en hibernation

Comme la plupart des animaux qui hibernent, le cricetus cricetus opte pour la position en boule pour conserver un maximum de chaleur. Les longues plages de sommeil sont ponctuées de courts moments de veille durant lesquels le cricetus cricetus se nourrit.

Cricetus cricetus : une hibernation facultative ?

Le chronobiologiste Bernard Canguilhem a démontré qu’en laboratoire le cricetus cricetus privé d’hibernation ne ressentait aucun manque ni aucune souffrance.

L’impact humain sur l’hibernation du cricetus cricetus

L’hibernation du cricetus cricetus est de plus en plus impactée dans les régions à forte concentration humaine. En cause : l’agriculture intensive et l’urbanisation, qui perturbent l’environnement et le cycle de vie des cricetus cricetus. La survie de cette espèce est incertaine depuis les années 1970 puisque les ressources alimentaires du Hamster d’Europe sont de plus en plus limitées en termes de qualité et de quantité.